Human Mechanical Technologies

Kévin REGI

Notre société a pour ambition de développer et concevoir des exosquelettes permettant aux personnes à mobilités réduites et aux personnes âgées de retrouver leur autonomie.

À l’époque, pourquoi avez-vous participé au programme Les Entrep’ ?

Tout avait débuté à l’ENIT et nous voulions proposer une solution aux personnes ayant une motricité réduite. Les Entrep’ étaient pour nous le moyen de passer à un niveau supérieur dans notre projet.

À quel moment avez-vous eu le déclic pour lancer votre startup ?

L’idée de lancer HMT s’est construite au fil du temps. Je n’avais pas la prétention de vouloir créer l’entreprise avant les Entrep’. Des concours ont suivi comme le CRECE, Start Me Up ainsi qu’un concours à projet AniENIT au sein de l’école. Tous ces concours m’ont permis de faire mûrir le projet et de pouvoir me projeter dans la création d’HMT.

Comment se passe votre vie d’entrepreneur et quelles sont les perspectives d’avenir pour votre boîte ?

Je travaille avec une équipe dont je suis fier et avec laquelle je n’aurais rien pu faire seul. Je rencontre beaucoup de personnes intéressantes, je me forme sur des sujets que je ne pensais pas aborder en faisant des études d’ingénieurs. Ma vie d’entrepreneur me passionne !

HMT est immatriculé depuis mai 2017 en compagnie de 5 autres associés tous plus motivés les uns que les autres. Après un an de R&D et une levée de fonds, nous avons accéléré notre développement. Nous lançons nos premiers projets en co-développement dans des structures plus ou moins grandes, notamment avec le groupe SEB. L’ambition d’HMT est de réduire les troubles musculo-squelettiques (TMS) en démocratisant l’utilisation de solutions exosquelettes dans les industries, sur des chantiers ou encore dans le médical.

Aujourd’hui, 5 personnes sont en CDI et d’ici 2 ans nous triplerons le nombre de nos collaborateurs pour développer toujours plus d’idées et de projets concrets pour les entreprises de demain.

Que « doit » le chef d’entreprise que vous êtes aujourd’hui devenu au programme ?

Nous sortons d’une école d’ingénieurs généraliste. Nos marraines et coachs nous appelaient « les techniciens », car nous étions principalement concentrés sur le produit ! Je ne connaissais rien d’un Business Model ou d’un Business Plan. Tout cela, je l’ai acquis grâce aux Entrep’.

Ce programme est vraiment bien constitué : les soirées thématiques, les coachs et parrains, les confrontations avec des professionnels de la création, etc. Cela a été très formateur. Surtout pour moi qui, aujourd’hui, ne touche plus à la technique et travaille principalement sur des sujets acquis et traités lors des Entrep’.

Etes-vous membre d’un réseau de chef d’entreprise/d’entrepreneurs ?

Oui, Réseau Entreprendre !

Partagez